dimanche 30 décembre 2012

Josef Albers




Josef Albers est un des plus influents théoriciens de la couleur du XXème siècle. son oeuvre et son enseignement sont considérés comme précurseurs de l'Op Art et de l'Art minimal.



Homage to the square _ huile sur toile



Peintre américain d'origine allemande, artiste graphique, concepteur et professeur influent, il explora les relations des couleurs entre elles dans leurs abstractions géométriques. Né à Bottrop, en Allemagne, Albers fit ses études à l'Académie royale de Berlin, puis au Bauhaus de Weimar, de 1920 à 1923.
C'est en 1933 qu'il créa sa première série, Clés de sol, représentant dix variations en noir et blanc.
A partir de 1947, année où la couleur fit irruption dans son travail, Albers se mit à étudier les phénomènes d'interaction optique entre deux couleurs voisines. Il poursuivit, en la poussant à l'extrême, sa recherche sur les interactions entre les couleurs avec sa célèbre série Hommage au carré (commencée en 1953) : des formes colorées, diminuant de façon calculée, illustrent sa théorie selon laquelle les modifications de placement, de forme et de lumière produisent des changements de couleur. Interaction de couleurs, réalisée en 1963, est un exemple significatif de son travail exploratoire.




The Interaction of Colors (L'Intéraction des couleurs), une théorie quasi-scientifique des couleurs, résume l'aspiration de toute sa carrière : montrer que les couleurs n'ont aucune valeur intrinsèque, mais dépendent de leur intéraction. Les changements de placement, de forme et de lumière influent sur la couleur. S'opposant ainsi à Kandinsky, son collègue du Bauhaus, Albers a développé une sorte de théorie de la relativité des couleurs. Non, le rouge n'évoque pas la passion, et non, le vert n'est pas la couleur de l'espoir.

Il propose des exercice trés simples. Demandez à 50 personnes de visualiser la couleur rouge, vous aurez 50 nuances de rouge différentes. Même si vous précisez une couleur que tout le monde pense connaître, le rouge d'une bouteille de coca-cola, chacun en aura une perception différente.

Il étudie les phénomènes d'intéraction optique entre deux couleurs voisines : marron/bleu, bleu/vert et, dans une moindre mesure, marron/vert. Il s'agite d'une démarche constructivicte de l'artiste qui expérimente une approche intellectualisée de l'émotion sensible et spatiale.

" Un carré, un cercle - nimporte quelle forme élémentaire - ont des qualités propres et donc une expression. Ils agissent et nous obligent à réagir..."

" Une couleur n'est jamais vraiment perçue telle quelle est d'un point de vue physique. Cela a pour conséquence que la couleur est le médium le plus subjectif dans l'art. "



. J'ai pu me rendre compte de cette intéraction des couleurs observée par Josef Albers en cours de Couleur en faisant moi même l'expérience avec de la peinture et des bouts de papier découpés. En ajoutant de la couleur à mon visuel en 2D j'ai alors pu remarquer le pouvoir du noir et du blanc avec la couleur. Le noir fera ressortir une couleur ( ou la rendra plus vive), alors que le blanc l'aténuera davantage. Autrement dit, une couleur peut être rendue de différentes manières suivant son contexte et nous pouvons donner ainsi l'illusion d'une multitude de couleurs avec une palette restreinte.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire