mercredi 26 décembre 2012

Deuxième travail de graphisme

Insatisfaite du résultat de ma première réalisation en volume, j'ai décidé de repartir à zéro en réalisant un nouveau visuel, tout en ré-explorant les différents modules que j'ai pu manier jusque la.



Je me suis alors demandé, en partant du carré, forme de base, comment jouer avec le blanc et le noir, le vide et le plein, tout en travaillant la dynamique du visuel. 


Dans mon premier volume j'ai voulu travailler la dynamique du noir dans un espace vide. Cette fois je travaille le deplacement du noir de manière plus judicieuse, puisque je mets en evidence la destruction du carré et sa propagation dans cette espace cubique. 
Dans ce volume, je donne à mon visuel en 2 dimensions une perception en 3 dimensions en fragmentant mon visuel 2D sur différents rodoïdes interposés successivement, créant ainsi une illusion de profondeur et d'éloignement des particules noires dans le cube. 



J'ai commencé par faire un prototype modèle réduit de ce cube en éliminant une des faces ; ce qui donne une approche immédiatement lisible du visuel d'origine et de ce qu'il invoque (dissolution d'une forme noir, dynamisme oblique). 

Ainsi, j'ai travaillé la destruction du carré, puis du cube, la désagrégation d'une forme noire (le cube) dans l'espace vide, et donc, l'illusion de la transmutation entre ces deux antinomies (le noir et le blanc, ou le plein et le vide).  
Ainsi, l'aboutissement du volume donnerait à voir l'effet de destruction de cet objet cubique dans l'espace environnant, et donc sa dissolution ou décomposition.

 


Pour la réalisation à plus grande échelle, j'ai donc choisi de laisser deux angles du cube transparents pour pouvoir comprendre la progression du noir vers le vide (ou vers l'extérieur du volume) de manière plus judicieuse en regardant dans l'angle inférieur droit ; ou bien, en regardant dans l'autre angle, la reformulation de ce carré ou cube noir (soit effet de destruction ou de recomposition). 


C'est en apportant ensuite de la lumière à mon volume que j'ai remarqué l'accentuation de l'effet de dispersion et de jaillissement du noir à travers ce cube. 

  
Le fait d'avoir ajouter le visuel 2D sur une des faces du cube apporte un reflet et une dimension supplémentaire au volume éclairé.

Puis j'ai apporté de la couleur à mon volume en utilisant une lampe rouge, ce qui accentue encore d'avantage, je trouve, le noir diffracté à l'intérieur (puis à l'extérieur par le reflet et les ombres créés).

  

J'ai ensuite associé mes deux volumes (prototype à échelle réduite et volume probant) pour créer des effets supplémentaires avec la lumière.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire