dimanche 30 décembre 2012

Anni Albers



Geometric, 1972




Anni Albers fut parmi les premières à suivre les cours du Bauhaus. Elle qui voulait être peintre fut obligée d'y étudier le tissage car cette école révolutionnaire n'était pas particulièrement féministe. Bien que déçue de se retrouver avec "ces fils inertes entre les mains ", Anni Albers, en adoration devant son maître Paul Klee, va relever le défi et tisser une oeuvre magnifique, certainement aussi belle et novatrice que les tableaux de son camarade Josef Albers qui devient son mari en 1925.

Josef leur apprend la radicalité de la couleur. Anni découvre avec passion les tissus précolombiens et leurs étonnantes combianaisons géométriques, elle étudie les calligraphies du mone entier et dessine des motifs de tissus de plus en plus mystérieux. Très vite, elle passe aux tissus industriels tout en réalisant des " tableaux-tissés " encadrés.

1949 : première rétrospective au MOMA de New-York

Red and Blue Layers, 1954 (coton)


Anni Albers a travaillé essentiellement dans les textiles et, tard dans la vie, comme un printmaker. Elle a produit de nombreux designs dans l'encre et faisait des expériences de temps en temps avec la bijouterie. Ses travaux tissés incluent beaucoup de tentures murales, rideaux et dessus-de-lits. Ses weavings sont souvent construits tant du matériel traditionnel qu'industriel, n' hésitant pas à combiner le jute, le papier et la cellophane, par exemple, à l'effet surprenemment sublime.



                                                                         Under Way _ coton, lin et laine


Anni Albers, élève puis professeur au Bauhaus, utilise un motif qu'elle répète à l'infini afin d'obtenir un nouveau motif. A l'instar de l'art cinétique, elle perturbe la vision en liant la forme et la couleur.



Six Prayers, 1965


Six Prayers est le chef d'oeuvre d4anni Albers. C'est un ensemble de six tapisseries, commande du Jewish Museum de New York à la mémoire des victimes des camps de concentration.


. Nous pourrions relever comme similitude entre son travail et le notre réalisé en classe, la reprise d'un motif pour créer une nouvelle image, et l'illusion d'une diversité de visuels depuis une image initiale et identique. En ajoutant la couleur a notre travail nous allons, tout comme elle, modifier l'apparence de notre visuel et créer de nouvelles impressions d'après une même image 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire