mardi 20 novembre 2012

Nicolas Schöffer

 
 
Nicolas Schöffer est un artiste français d'origine hongroise.
 
En 1948, il invente le Spatiodynamisme, c'est à dire, selon sa définition, " l'intégration constructive et dynamique de l'espace dans l'oeuvre plastique ". Ses oeuvres d'alors n'encombrent pas l'espace de leur volume opaque, mais sont au contraire ouvertes afin que le regard du spectateur puisse les traverser.
 
Dès les années 1950, il introduit l'interactivité et la programmation dans ses créations sculpturales, architecturales et urbanistiques, et crée les premières oeuvres multimédia interactives avec de jeunes créateurs comme Pierre Henry ou Maurice Béjart. Le Schöffer sculpteur d'espace, de lumière et de temps montre dans ses oeuvres des matériaux immatériels.
Il travaille également avec le Nombre d'Or, la "divine proportion" comme l'appelait Pythagore, pour développer entre 1974 et 1976, un petit nombre de compositions sérigraphiées traduites sous différents formes. Cette série démontre la volonté de Schöffer de placer l'interactivité avec le spectateur au centre de son oeuvre.
 
Enfin, sa réflexion aboutit au Chronodynamisme en 1959, avec la série des Chronos : des sculptures programmées réagissant au passage temps, à l'alternance jour/nuit, etc.

 NICOLAS SCHOFFER LUX 10, 1966, Sculpture articulée en acier peint
 
 

La Tour Lumière Cynétique
 


 
 
 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire